TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LES MUSCLES INTIMES… SANS JAMAIS OSER LE DEMANDER !

TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LES MUSCLES INTIMES… SANS JAMAIS OSER LE DEMANDER !

27/11/2019

 

Mais d’abord, de quoi parle-t-on ?

Petite leçon ou révision d’anatomie, nous possédons tous des muscles intimes, constitués par un ensemble situé dans le petit bassin entre l’os du pubis et le coccyx :

  • Chez la femme, ces muscles ne se limitent pas au vagin mais comprennent plusieurs plans musculaires (périnée superficiel, moyen et profond) courant du clitoris à l’anus ; aussi appelé « plancher pelvien », le périnée permet de soutenir les organes situés dans le petit bassin (vessie, utérus et rectum)
  • Chez l’homme, ces mêmes plans musculaires courent de l’orifice du sexe à l’anus.

Des muscles pouvant être source potentielle de nombreux désagréments…

Vieillissement, constipation chronique, grossesse, accouchement sensibilisent et affaiblissent le plancher pelvien, entraînant un certain nombre de risques : fuites urinaires ou incontinence anale, émission incontrôlée de gaz, prolapsus (descente d’organes), hémorroïdes, stagnation dans les organes du plancher pelvien, règles douloureuses…

… mais aussi de nombreux bienfaits si on sait les faire travailler !

Le travail des muscles intimes permet ainsi : une tonicité renforcée de ces muscles (chez la femme), une bonne érection (chez l’homme), des rapports sexuels épanouis, de l’énergie vitale ainsi qu’une bonne posture. Mais ce n’est pas tout ! Ce travail favorise également la production des endorphines (hormones du plaisir, du bonheur et du bien-être) !

 

Et ce n’est pas si compliqué ! Vous pouvez tonifier et stimuler vos muscles intimes tout au long de la journée dans la vie de tous les jours : au lit, en se brossant les dents, assis au bureau, dans le bus, dans une file d’attente…

À vos muscles, soyez toniques de l’intérieur !

Un bon exercice pour commencer (à tout âge !) : les « feux de détresse » ! Contractez puis décontractez l’ensemble des muscles intimes (anus, périnée et sexe), vous fermez puis vous relâchez alternativement vos muscles avec même puissance.

Commencez doucement, évitez la contraction du bas ventre et des fessiers, seuls les muscles du plancher pelvien doivent se contracter. La sensation sera certainement très légère, voire presque imperceptible au début, alors utilisez aussi votre imagination pour vous aider ! Il faut un peu de temps et de volonté avant de retrouver le tonus de vos muscles intimes.

Il existe évidemment d’autres types d’exercices. La technique n’est pas très connue, mais vous pourrez la découvrir dans notre Centre de Santé Naturelle : les cours de biomécanique sont particulièrement basés sur le travail de la respiration profonde et sur celui des muscles intimes. Alors venez tester et apprenez à connecter votre périnée !

Olga Wilhelm