LE BAS VENTRE : UNE ZONE STRATÉGIQUE

LE BAS VENTRE : UNE ZONE STRATÉGIQUE À METTRE AU CENTRE DE TOUTES LES ATTENTIONS !

19/11/2019

 

Un véritable centre de commandement

Savez-vous qu’en rentrant votre bas ventre vous activez le travail des glandes surrénales et secrétez des hormones qui ont un rôle capital ? Que vous activez également le travail de la vessie et du côlon ? Ce qui explique qu’après une bonne séance il est fréquent d’avoir envie d’aller aux toilettes et de ressentir une sensation de bien-être (liée à la fabrication d’endorphines et de dopamine)…

Passage en revue de la zone concernée

Le bas ventre ou pubis se situe à l’avant du corps entre deux fosses iliaques en forme de triangle (l’aine) et contient une partie des intestins, la vessie, l’utérus (chez la femme) ou la prostate (chez l’homme). A l’arrière du corps, les glandes surrénales sont situées au-dessus de chaque rein. Elles synthétisent et relâchent des hormones dans le sang, mais pas seulement (elles ont d’autres fonctions que nous aborderons plus tard).

Le rôle capital des hormones

Les hormones sont des substances qui régulent le métabolisme et la croissance. Ainsi, par exemple :

  • Le cortisol aide le corps à équilibrer et utiliser les glucides (sucre), protéines et les graisses
  • L’adrénaline et la noradrénaline augmentent la fréquence cardiaque, la pression artérielle et le taux de sucre dans le sang
  • L’aldostérone aide le rein à réguler la quantité de sel dans le sang et dans les tissus du corps

Lorsque les glandes surrénales fonctionnent bien, tout va bien !

A l’inverse, la fatigue surrénale se traduit par des symptômes tels que : prise de poids, constipation ou diarrhée, ballonnement, envie de sucré/salé, insomnie, dépression, agitation, difficultés de concentration, incapacité à faire face au stress, sauts de température associés à la ménopause, baisse de libido, ou encore inflammations chroniques telles que déséquilibre microbien, candidose, parasites etc.

Une mécanique bien huilée

Il est utile d’avoir une connaissance de ces éléments pour mieux comprendre le fonctionnement de son corps, prévenir et remédier aux dysfonctionnements éventuels.

En fait le corps humain est comme une entreprise avec une organisation parfaitement rodée dans laquelle chacun a sa place et son rôle pour assurer le bon fonctionnement et la performance de l’ensemble.

Entraînez votre bas-ventre !

Comme pour le périnée, il est parfois compliqué au début de comprendre ou de « sentir » son bas ventre. Mais les sensations viennent avec le temps et un peu de travail… qui sera récompensé par un meilleur tonus et une énergie (re)boostée !

« Pompez « !

La « pompe » est un excellent exercice qui consiste à respirer avec le bas ventre. Après avoir appris à contracter bas ventre et périnée, imaginez que ce sont vos bronches, et concentrez-vous et respirez uniquement avec cette zone. Serrez l’ensemble des muscles intimes et le pubis à l’inspiration, puis décontractez à l’expiration.

Pensez lorsque vous respirez de cette façon que vous stimulez votre énergie vitale et que vous activez le travail de votre système hormonal ainsi que de votre côlon… autre organe qui mériterait de « prendre du galon » et sur lequel nous reviendrons bientôt !

Olga Wilhelm